La chaufferie du réseau de chaleur bois énergie de Guitard peut mieux faire. C’est le but de l’extension du réseau, prévue pour septembre 2018. Les travaux commenceront au deuxième trimestre 2018 pour s’achever à la fin de l’été

 

A l’origine, il devait servir à chauffer le seul centre aqualudique La Vague. Mais depuis bientôt quatre ans, le réseau de chaleur bois de Guitard alimente en énergie plus de 900 équivalents logements. Soit une cinquantaine de bâtiments à travers trois quartiers : Guitard, Roche-Arnaud et le Val-Vert.
D’ici la fin de l’été 2018, le réseau sera étendu en direction du sud-est du centre-ville, conformément au vote du conseil communautaire de jeudi. En septembre 2018, ce sont ainsi plus de 1.900 équivalents-logements qui devraient être desservis par le réseau chaleur bois.
«  Diminution des particules émises, développement de la filière bois locale, économies financières pour tous les raccordés. » Les intérêts ne manquent pas pour le vice-président de l’Agglo en charge de la transition énergétique, Willy Guieau.
À l’origine de cette décision d’extension, une simple observation. « Toute la puissance [de la chaufferie] n’est pas exploitée ». Après l’extension du réseau (8,5 km contre 5,7 km actuellement), en septembre prochain, la filière bois locale fournira à la chaufferie 9.000 tonnes de bois-énergie par an, soit 2.000 tonnes de plus. Et la chaufferie fonctionnera à 88 % de ses capacités.
L’extension concerne la maison d’arrêt, le lycée Jean-Monnet, la maison de retraite Nazareth, le collège Jules-Vallès, la CPAM, l’Urssaf, des copropriétés (le Limousin, le Vais, l’Alsace, le Parc), des logements sociaux du Foyer Vellave ainsi que le futur Ehpad Les Vergers de Léa. Ainsi, ce sont 60 bâtiments collectifs qui seront reliés au réseau chaleur bois.
L’investissement s’élève à 1,7 million d’euros. Naturellement, les élus n’ont pas laissé filer les généreuses subventions promises notamment par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), qui aide à 70 %. « C’aurait été une erreur politique et économique de passer à côté, admet le maire Michel Chapuis. Et puis ce chantier va faire travailler nos entreprises locales. »

 

Julien bouton
Le Progrès
18 décembre 2017

 

 


 

 

Catchable fatal error: Object of class stdClass could not be converted to string in /var/www/prod/5.3/gdfsuez/reseau-chaleur/wp-includes/comment-template.php on line 1170